Chers membres de la famille,

 

On m’a informé vendredi dernier qu’un de nos employés avait testé positif pour la Covid. Le dernier jour travaillé de l’individu en question a été dimanche dernier, le 1er décembre, donc il y a onze jours aujourd’hui. Les résidents ont été avisés. Tous les membres du personnel et quelques résidents qui ont eu des contacts avec ladite personne ont été testés et tous ont testés négatifs. Nous sommes convaincus que nous n’aurons pas de deuxième cas dans les 3 prochains jours, ce qui signifie que nous n’aurions eu qu’un seul cas sur une période de 14 jours et ne serions donc pas considérés comme une résidence en éclosion. Si la situation change, nous vous en informerons immédiatement.

 

Je voudrais partager avec vous le mémo qui a été déposé à toutes les portes de nos résidents pour commémorer le jour du Souvenir:

 

Aujourd’hui, nous célébrons le jour du Souvenir et portons un coquelicot rouge comme symbole d’espoir, de force, de persévérance et de détermination. Nous nous souvenons des soldats morts dans l’exercice de leurs fonctions, dont le sacrifice nous permet de vivre dans la paix et la liberté.

 

Suite aux batailles de la Première Guerre mondiale qui ont ravagé la Belgique, la France et l’Europe du Nord,  le coquelicot rouge est devenu le symbole du jour du Souvenir en 1921, et la tradition se perpétue encore aujourd’hui. Lorsque vous célébrez le jour du Souvenir et que vous portez le coquelicot, souvenez-vous de ses origines et des sacrifices de ceux qui sont décédés dans les guerres passées. Mais utilisez également ce symbole dans votre propre vie. Alors que nous rassemblons nos forces pour surmonter les défis actuels de la Covid-19 afin de garantir la sécurité et la santé de nos aînés, nous devons nous souvenir de ceux qui ont accompli de grandes choses qui semblaient impossibles avant nous. Ensemble, nous vaincrons la Covid-19, tout comme ces soldats qui ont vécu, combattu et sont morts ensemble dans les tranchées boueuses de la Belgique et de la Normandie pour remporter la victoire pour nous.

 

Un médecin canadien, John McCrae, a choisi un coquelicot et a écrit un poème avant de mourir, que vous trouverez ci-dessous. Veuillez-vous joindre à nous pour observer deux minutes de silence à 11:00 pour marquer le sacrifice des nombreuses personnes qui ont perdues leurs vies au service de leur pays et pour saluer le courage de ceux qui servent encore.

 

 

Dans les champs de Flandres de John McCrae (traduit de l’anglais)

Dans les champs de Flandres les coquelicots se balancent dans le vent

Entre les croix, rangée sur rangée,

Qui marquent notre place; et au ciel

Les allouettes, chantant encore avec courage, volent

Guère entendues dans les tirs des fusils en bas.

 

Nous sommes les Morts. Il y a peu de jours

Nous vivions, sentions l’aube, voyions la lueur du coucher du soleil,

Aimions et étions aimés, et maintenant nous gisons

Dans les champs de Flandres.

 

Reprenez notre querelle avec l’ennemi:

Nos bras meurtris vous tendent

Le flambeau; à vous toujours de le porter bien haut.

Si vous trahissez notre foi, à nous qui mourons,

Nous ne trouverons jamais le sommeil, bien que les coquelicots poussent

Dans les champs de Flandres.

 

 

 

Merci encore pour votre soutien et votre compréhension en ces temps difficiles.

 

Kira McGee

 

 

Dear family members,

 

I was advised last Friday that one of our employees tested positive for Covid. The individual in question last worked on Sunday December 1, so eleven days ago today. Residents have been advised. All staff members and a few residents that had contact with the said individual got tested and all tested negative. We are confident that we will not have a second case within the next 3 days, which means we would only have had 1 case in a 14 day period and therefore not be considered as a residence on outbreak. Should the situation change, we will advise you right away.

 

I would like to share with you the memo that was dropped off at all our residents’ doors to commemorate Memorial Day:

 

Today we took a moment to celebrate Remembrance day and wear a red poppy as a symbol of hope, strength, perseverance and determination. We remember the soldiers who died in the line of duty, whose sacrifice enables us to live in peace and freedom.

 

Following the battles of World War 1 that ravaged Belgium, France and Northern Europe, the red poppy became the symbol of Remembrance Day in 1921, and the tradition continues to this day. When you celebrate Remembrance Day and wear the poppy, remember its origins and the sacrifices of those who died in wars past. But also use this symbol in your own lives.  As we summon our strength to overcome the current challenges of Covid-19 to ensure our seniors stay safe and healthy, we should remember those who have achieved great things that seemed impossible before us.  Together, we will overcome Covid-19, just as those soldiers who lived, fought and died together in the muddy trenches of Belgium and Normandy to achieve victory for us.

 

A Canadian doctor, John McCrae, picked a poppy and wrote a poem before he died, which you will find below. Please join me in observing two minutes of silence at 11:00 to mark the sacrifice of the many who have fallen in the service of their country, and to acknowledge the courage of those who still serve.

 

 

In Flanders Fields by John McCrae                                     

In Flanders fields the poppies blow
Between the crosses, row on row,
That mark our place; and in the sky
The larks, still bravely singing, fly
Scarce heard amid the guns below.

We are the Dead. Short days ago
We lived, felt dawn, saw sunset glow,
Loved and were loved, and now we lie
In Flanders fields.

Take up our quarrel with the foe:
To you from failing hands we throw
The torch; be yours to hold it high.
If ye break faith with us who die
We shall not sleep, though poppies grow
In Flanders fields.

 

 

Thank you again for your support and understanding in these challenging times.

 

Kira McGee